Une cité avec, pour et par les jeunes

Aspect théorique

Le projet consiste en une étude de désirabilité autoportée par des jeunes issus de milieux diversifiés et réalisée dans l’espace public.

Elle nécessite de surcroît une réflexion/action (conceptualiser/faire/œuvrer/produire) d’équipe croisée, couplée à une mobilité inhabituelle.

L’objectif (auto-défini) est d’inventer/rêver une « Cité de la Jeunesse » qui serait un espace/atelier d’incubation pour un imaginaire sociétal neuf ou renouvelé.

A terme, et à travers cet outil construit avec et par les jeunes, la finalité globale est de promouvoir dans les faits les conditions optimales d’une « autopoièse » chez le jeune d’une faculté à :

  • Accéder à une reconnaissance sociale : confiance en soi, estime de soi, respect de soi (et donc de l’autre)
  • Exiger l’égalité et la justice sociale, conditions préalables de la reconnaissance Prétendre à une autonomie de vie conforme à ses désirs créateurs et porteurs de sens
  • Affirmer, envers et contre tout, sa capacité à l’analyse rationnelle critique et à l’action individuelle et collective.

En résumé, la « Cité de la Jeunesse » idéale entendrait contribuer à l’émancipation globale de l’adolescent en lui fournissant des voies d’accès à une autonomie sociale.